Guide de style : mode d’emploi

Par Alix Lecornet, étudiante M1 TSM

gds

Les entreprises, traducteurs, réviseurs et responsables d’assurance qualité utilisent des guides de style afin de s’assurer que l’image de marque du client soit représentée avec justesse et précision sur les marchés internationaux. Ils sont utilisés en complément des outils de TAO et des bases terminologiques. Un guide de style n’est pas un simple guide stylistique, typographique ou grammatical ; il permet également d’enrichir ses connaissances sur le public cible, et donc de mieux répondre aux besoins des destinataires de la traduction.

Un guide de style, c’est quoi ?

Un guide de style de traduction décrit les préférences stylistiques, grammaticales et syntaxiques ainsi que le ton qui doit être employé par les traducteurs afin de représenter le produit d’une entreprise auprès du public cible. Lors de la phase de lancement d’un projet de traduction, il est essentiel pour les entreprises de mettre en place des conventions de style qui devront être respectées par le/la traducteur.rice. Les guides de style permettent d’éviter certains questionnements chez le/la traducteur.rice qui retarderaient le processus de traduction, par exemple : faut-il adopter un ton intimiste ou formel ? Faut-il rédiger à la voix active ou passive ? Le guide de style comporte souvent des fragments de phrase permettant au traducteur de le comprendre rapidement. Il est également susceptible de contenir des informations relatives public cible : âge, classe sociale, niveau d’éducation, mode de vie, etc.

Le concept de transcréation s’inscrit régulièrement dans les guides de style. Un.e traducteur.rice peut y trouver les termes clés utilisés par une entreprise. Cette dernière y indiquera les traductions qu’elle souhaite pour ces termes. Coca-Cola utilise d’autres slogans pour des pays de culture différente et conserve les mêmes pour les pays occidentaux. Ainsi, “Taste the feeling” a été traduit en français par « Savoure l’instant » et en espagnol par “Siente el sabor”. Dans ce cas, les utilisateurs de médias sociaux comme Instagram sont le public cible.

coca

Pourquoi utiliser un guide de style ?

Une fois la traduction terminée, le contenu traduit est soumis à un test de localisation. Problème : cette méthode n’efface pas les incohérences d’un texte, rendant d’autant plus difficile et coûteuse leur rectification. Par le biais des guides de style, les entreprises ont la possibilité de gagner du temps et de l’argent en réduisant le nombre de corrections qui doivent être apportées pendant l’étape de révision, évitant ainsi les retards de livraison et de publication. Autre problème résolu grâce aux guides de style : les préférences personnelles du/de la traducteur.rice ou du/de la réviseur.euse influent énormément sur le résultat final de la traduction, causant des incohérences dans le contenu traduit et l’image de marque globale. Ainsi, les guides de style éliminent les différences liées aux préférences. En général, entre 8 et 10 h sont nécessaires à la création d’un guide de style.

Processus de création et contenu du guide de style

Si un.e salarié.e a l’habitude de consommer un produit du marché cible, l’entreprise peut l’interroger et inclure le feedback de celui-ci dans le processus de création du guide de style. Le.s salarié.es sont susceptibles de réviser le contenu traduit avant sa publication. Afin de simplifier le processus, il est important d’établir une liste de vérifications : les réviseurs.euses du pays cible y indiqueront leurs préférences personnelles. Autre possibilité : créer un guide de style destiné à un marché, et ensuite demander un feedback à des entreprises d’autres marchés. Une fois le guide de style créé, il doit être livré au fournisseur de services linguistiques (agence ou entreprise dotée d’un service de traduction), qui peut alors en communiquer le contenu aux traducteurs.rices. Les guides de style de traduction sont créés pour un marché spécifique : les entreprises ont normalement un guide de style spécifique à chaque marché visé. Les guides de style actuels peuvent être rédigés soit en anglais avec des exemples dans la langue cible ou bien intégralement dans la langue cible.

Quelques éléments entrant dans la composition d’un guide de style :

– Mise en forme des caractères (gras, italique, souligné, polices)

– Ponctuation (espacement, guillemets) : le/la client.e peut exiger des espaces plus ou moins longues, des tirets cadratins (—) ou demi-cadratins (–), etc.

– Localisation/adaptation (Le ton est-il formel ou informel? Est-ce nécessaire de convertir les devises? Y-a-t-il des adresses, des numéros de téléphone à localiser?)

Sources :

http://blog.lionbridge.com/translation/2013/06/20/a-style-guide-for-translations/

http://blog.elanex.com/style-guides-the-importance-of-consistency

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s