Live ops, mises à jour et extensions : quelle influence sur la localisation de jeux vidéo ?

Article original en anglais Live ops, updates and extensions: Impact on game localization rédigé par Sandrine Guyennet et publié sur le site de la traductrice TheFrenchalizer.
Traduit de l’anglais par Jérémie Durand, étudiant M1 TSM.

Il n’y a pas longtemps, j’ai eu la chance de participer en tant que jury à une compétition de traduction de jeux vidéo. Se trouvait à la fin du fichier texte la chaîne de caractères suivante :

[“WIP”, “WIP”],

Une équipe a décidé de conserver la chaîne en anglais parce que « Nous avons terminé le jeu et elle n’y apparaît pas ».

De nos jours, quand on achète un jeu, il ne s’agit pas de se procurer une version sur CD (ou sur quelques disquettes si vous êtes aussi âgés que moi), version qui offrirait exactement la même expérience, pour toujours. Aujourd’hui, nous pouvons installer des mises à jour. Parfois, nous n’avons pas le choix : il est impossible de lancer le jeu sans passer par cette étape. Nous avons également la possibilité de télécharger du contenu additionnel comme de nouveaux niveaux, des personnages jouables supplémentaires ou une toute nouvelle histoire.

Et donc, comment les traducteurs de jeux vidéo travaillent-ils dans un nouvel environnement dynamique comme le live ops ? Lorsque l’on traduit un jeu, on se réserve alors un peu de temps chaque semaine pour traduire les petites mises à jour régulières que l’on recevra sans doute dans le futur. Il peut s’agir de chaînes que le développeur a oublié d’ajouter dans le lot original, du nouveau contenu saisonnier comme des packs Halloween, des tenues de Noël, des nouveaux niveaux chaque mois, une planète supplémentaire, etc. Et ce, jusqu’au jour où le jeu ferme ses portes. On peut aussi être amené à traduire des nouvelles quantités de texte plus importantes avec des extensions de jeu complètes.

Pour que la traduction reste réalisable et puisque les développeurs s’attendent seulement à ce que l’on travaille sur les nouvelles chaînes sans toucher aux anciennes, on doit s’assurer que la traduction initiale ne puisse être (trop) affectée par des mises à jour ultérieures.

Ce qui me ramène à la chaîne « WIP » que j’ai mentionnée au départ : l’équipe a affirmé qu’elle n’apparaît pas en jeu. D’accord, et si elle est ajoutée à l’avenir ? Les développeurs peuvent décider d’allonger le jeu et d’ajouter un nouveau lieu qu’ils n’avaient pas encore totalement développé. En guise de teaser, ils commencent par ajouter la chaîne « WIP » au jeu (ou « Nouveaux contenus prochainement », ou encore « Disponible en mai », etc.).

Quand on reçoit un fichier de jeu, on devrait traduire toutes les chaînes de caractères qu’il contient. Combien de fois ai-je demandé davantage de contexte à propos d’une chaîne ambiguë pour que le développeur me réponde « Ignorez celle-ci, elle ne fait pas partie du jeu » et que 2 semaines plus tard, je retrouve cette même chaîne dans la première mise à jour ? Bien trop souvent, si vous voulez mon avis.

Désormais, je traduis toujours l’ensemble des chaînes de caractères. Gardez à l’esprit que surtraduire, c’est-à-dire, traduire une chaîne qui n’apparaîtra pas en jeu, ne fait pas de mal. Si la chaîne n’est jamais intégrée au jeu, alors le fait de l’avoir traduite n’aura aucune conséquence. Peut-être que l’on a pris quelques minutes de plus de notre temps pour traduire une chaîne supplémentaire, mais dans un cas normal, tous les mots envoyés pour être traduits sont payés de toute manière, il est donc naturel de tous les travailler.

Un autre problème est engendré par des personnages jouables genrés. En français, presque tous les mots doivent prendre le genre du nom : pronoms, participes passés, adjectifs, etc. Imaginez donc cette situation : je suis en train de traduire un MMORPG avec de nombreuses répliques de PNJ s’adressant au joueur :

“[Player], you are dead!”, “[Player], you sure are strong”, “[Player], are you tired?”

J’interroge les développeurs sur le sexe des personnages jouables. Ils me répondent « Nous avons trois hommes : un orc, un paladin et un magicien ». D’accord, je peux tout traduire au masculin. Puis-je vraiment ? Non, parce que si deux mois plus tard les développeurs reviennent vers moi pour me demander : « Dites, êtes-vous disponible pour traduire cette nouvelle mise à jour ? Nous avons ajouté une sorcière, une guerrière et une reine des glaces ! ».

Afin d’éviter de consacrer du temps à corriger un trop grand nombre de chaînes du contenu d’origine plus tard, tout en gardant à l’esprit qu’il n’est jamais judicieux de modifier du contenu ayant déjà été publié et lu par les joueurs (dans le cas où ils le remarqueraient !), on doit supprimer au maximum le genre des chaînes, « juste au cas où ». Pensez à employer :

“[Player], votre puissance m’impressionne !”  à la place de “[Player], vous êtes si puissant !”.

N’écoutez jamais les développeurs lorsqu’ils affirment que « Nous n’ajouterons aucun personnage féminin » ou « Cela ne figurera pas en jeu » ou encore « Les orcs sont tous des femmes ». Au contraire, ayez confiance en votre instinct et en votre expérience. Souvent, les développeurs ne parlent pas du tout votre langue maternelle et ne se rendent même pas compte que leurs modifications et ajouts peuvent entraîner d’éventuels problèmes. On ne peut pas s’attendre à ce qu’ils connaissent les particularités de l’ensemble des langues du monde ou d’avoir eu affaire à tous les problèmes de localisation. C’est là qu’entrent en jeu les professionnels de la localisation.󠀠

Un autre incident m’est arrivé récemment avec un jeu de simulation économique de livraison que j’ai traduit il y a deux ans. Le jeu comprend des cars et des bus, j’ai donc traduit « fuel » par « essence », qui est le type de carburant utilisé par les véhicules terrestres. Le mois dernier, le jeu a été mis à jour et des navires de charge ont été ajoutés. Bien entendu, les développeurs avaient promis au départ que cela ne se produirait jamais.

En français, les navires de charge utilisent du « fioul » comme carburant, je devais donc expliquer que toutes les chaînes contenant le mot « fuel » devaient être dupliquées (par exemple : « Fuel remaining: XXL ») pour que l’on ait une chaîne pour les véhicules terrestres et une autre pour les navires de charge. Autre solution : remplacer le mot « essence » par « carburant » (un terme plus général) dans l’ensemble des chaînes.
Anticipant un autre problème, j’ai précisé qu’un rechercher et remplacer ne ferait pas l’affaire puisque « essence » est un mot féminin tandis que « carburant » est masculin. Tous les mots associés doivent s’accorder sur le genre. Aaah, les joies de la grammaire française.

Les jeux d’aujourd’hui ne sont plus gravés dans la pierre, ils sont dynamiques et évoluent sans cesse.

On ne peut pas attendre des développeurs qu’ils devinent quels problèmes leurs ajouts et modifications peuvent créer en vietnamien, en russe ou en portugais brésilien. Il est de notre devoir en tant que traducteurs de jeux vidéo d’en minimiser les conséquences. C’est en fait très intéressant, car on doit apprendre à s’adapter rapidement aux changements et prévoir avec efficacité les problèmes potentiels pour les contourner. Ainsi, les répercussions sur le contenu existant seront minimes et nous n’aurons pas à dépenser du temps (et l’argent du développeur) pour corriger les erreurs. Cela signifie également que les choix de traduction pour chaque chaîne dans le contenu original doivent être effectués après mûres réflexions. On ne peut utiliser des traductions maladroites ou étranges pour une chaîne en pensant que « ça fera l’affaire, personne ne la lira de toute manière », car on ne sait jamais si elle viendra nous hanter à nouveau dans une mise à jour future.

Je tiens à remercier Sandrine Guyennet pour m’avoir permis de traduire son article. Si vous êtes intéressés par la localisation de jeux vidéo (ou êtes tout simplement curieux), n’hésitez pas à consulter ses autres articles sur son blog, ils sont vraiment intéressants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s