Traducteur indépendant : 5 conseils pour vaincre la solitude

Par Marine Auguste, étudiante M2 TSM

Alors que de plus en plus de travailleurs osent s’installer en tant qu’auto-entrepreneurs, l’auto-entrepreneuriat semble s’imposer comme la situation la plus courante pour les professionnels de la traduction. Bien que cette situation présente de nombreux avantages, beaucoup d’indépendants se plaignent du caractère solitaire et de l’isolement découlant de leur situation professionnelle. Alors que ces caractéristiques peuvent paraître indissociables de notre métier et que de nombreux étudiants en traduction, jeunes indépendants ou même travailleurs aguerris s’en inquiètent, nombre de solutions bien trop peu connues existent. Je me suis donc intéressée à quelques-unes d’entre elles lorsque je réfléchissais à mon installation future et j’ai décidé de les partager dans ce billet afin d’aider tout indépendant ou futur indépendant en quête de conseils.

Réseauter

Réseauter vous permet de prendre conscience que d’autres personnes se trouvent dans la même situation que vous, mais surtout d’échanger, tant professionnellement que personnellement.

Il s’agit sans doute de la solution la plus « simple » parmi toutes celles auxquelles je me suis intéressée, et pourtant ce n’est pas forcément la première à laquelle on penserait. Même si en tant qu’indépendant vous ne travaillez pas toujours avec les mêmes personnes, bien souvent vous retrouvez des têtes familières, des paires traducteurs/réviseurs se forment, etc. Si vous parlez régulièrement à vos collègues habituels, au fur et à mesure de votre collaboration, vous apprendrez un peu plus à vous connaître, et il ne s’agira plus uniquement d’une adresse mail sans visage, mais vous prendrez pleinement conscience de la personne qui se trouve derrière son écran d’ordinateur. Que les discussions soient purement professionnelles, ou bien qu’une amitié se forme, communiquer avec ses co-traducteurs est extrêmement important pour ne pas avoir l’impression de travailler seul, ce qui est bien souvent faux.

Bien évidemment, communiquer avec les professionnels travaillant régulièrement avec vous ne constitue pas l’unique forme de réseautage : les réseaux sociaux sont également là pour vous. Qu’il s’agisse de Linkedin, Viadeo, Facebook, Twitter ou autre, restez à l’affût des publications et des profils des professionnels de la traduction. Enfin, vous pouvez également profiter des conférences et événements auxquels vous participez afin d’étendre votre réseau. De nouvelles communications, voire de nouvelles collaborations, pourraient ainsi voir le jour.

AVANTAGES

• Entraide et motivation
• Communications diverses possibles
• Nouvelles collaborations potentielles

INCONVÉNIENTS

• Parfois difficile d’aller vers les autres professionnels

Travailler en espace de coworking

Travailler dans un espace de coworking vous permet de sortir de chez vous et de rencontrer de nouvelles personnes appartenant à différents domaines professionnels.

Qui dit indépendant, dit bien souvent travailler depuis chez soi, ce qui ne convient pas à tous les professionnels. Afin de pallier le caractère solitaire du travail à la maison, vous pourriez envisager de rejoindre un espace de coworking. Il existe d’ailleurs autant d’espaces de coworking différents que de professionnels. S’il s’agit d’une option qui vous tente, vous trouverez sans aucun doute chaussure à votre pied parmi la myriade d’espaces proposés que ce soit en France ou à l’étranger.

Travailler en espace de coworking vous permettra de rencontrer de nouveaux professionnels dans différents domaines. Outre l’ambiance et la compagnie apportée par vos coworkers, cela peut donner naissance à des collaborations fort intéressantes. Imaginez que vous deviez traduire un texte spécialisé dans le domaine de l’informatique. Ne serait-ce pas opportun d’avoir un informaticien travaillant sur le bureau juste à côté du vôtre prêt à vous aider ?

AVANTAGES

• Motivation et entraide
• Réseautage et communauté
• Communication orale et relationnel

INCONVÉNIENTS

• Parfois bruyant
• Gêne/Dérangement
• Manque d’intimité
• Payant

Rejoindre la SFT

Rejoindre la SFT vous permet d’avoir accès à une panoplie d’événements et de formations, de faire partie d’un regroupement de professionnels de la traduction et de faire vivre notre secteur.

La SFT (Société Française des Traducteurs) est un syndicat professionnel qui regroupe de nombreux spécialistes de la traduction francophones travaillant en tant qu’indépendants. En plus de proposer une protection juridique et un annuaire répertoriant tous les membres, la SFT organise également des formations et divers événements à distance ou en présentiel par délégation. La SFT participe régulièrement aux différentes journées mondiales de la traduction organisées par les universités de France, afin de pouvoir échanger directement avec les étudiants.

Récemment, la SFT a également lancé un nouveau programme appelé « Boussole ». Il s’agit d’un programme de mentorat entre de jeunes professionnels de la traduction souhaitant se faire aiguiller par des spécialistes aguerris. Les binômes sont formés en fonction des besoins des mentorés, mais aussi de la localisation des deux professionnels. Entre entraide et nouvelles informations, les utilités du programme sont multiples et dépendent des besoins et envies de chaque binôme : comment prospecter, calculer ses tarifs ou être présent en ligne, quelles sont les bonnes pratiques, les actualités du marché, etc.

AVANTAGES

• Évènements et formations en présentiel ou distanciel
• Rencontres dans toute la France
• Partage et entraide
• Réseautage

INCONVÉNIENTS

• Cotisation annuelle

Participer au Discord des traducteurs

Participer au Discord des traducteurs vous permet de prendre part à une communauté virtuelle vivante, à des discussions en tout genre, tant professionnelles que personnelles, et de partager directement avec les professionnels du secteur.

Le Discord des traducteurs est un serveur privé créé en 2020 par Dorine Parmentier, traductrice indépendante française. Celui-ci compte aujourd’hui plus de 350 indépendants travaillant dans les métiers de la traduction qui se regroupent sur différents canaux. Les salons, oraux ou écrits, sont divers et variés, afin que chacun puisse s’y retrouver : des salons dédiés aux membres de la SFT (mentionnée ci-dessus), des salons pour discuter de tout et de rien, des espaces de coworking virtuels et de nombreux salons thématiques en rapport direct avec l’activité de traduction (localisation, sous-titrage, outils de TAO, traduction bénévole, etc.) ou non (comptabilité, prospection, épargne retraite, etc.). Différents événements sont également organisés, virtuels ou non, afin que les membres puissent se rencontrer, apprendre à se connaître, créer de nouvelles collaborations ou simplement réseauter.

Pour finir, j’aimerais citer la créatrice du serveur Discord : « Le serveur m’apporte de la bonne humeur, des visages sur mon écran de gauche qui permettent de diminuer le ressenti de solitude propre au métier, et surtout des réponses. »

AVANTAGES

• Échanges écrits et vocaux
• Entraide et motivation
• Réseautage
• Rencontres physiques
• Organisations d’événements

INCONVÉNIENTS

• Parfois difficile d’oser parler au milieu de tant de membres
• Fermé aux gestionnaires de projet
• Distraction potentielle

Créer un collectif

Créer un collectif vous permet de prendre part à un groupe d’intérêt professionnel et à une collaboration d’un nouveau genre, avec d’autres professionnels de la traduction, et notamment des personnes avec lesquelles vous entretenez des affinités personnelles.

Depuis quelques années, de nombreux collectifs voient le jour au sein du secteur de la traduction. Il s’agit d’un regroupement d’indépendants, qui travaillent séparément, facturent le plus souvent séparément, mais peuvent collaborer sur certains projets et notamment s’entraider. Parmi les collectifs de traducteurs et interprètes, nous pouvons citer La Linguistiquerie, ou encore Dream Team Translations. Chaque professionnel garde son indépendance tout en appartenant à un groupe, à un réseau direct.

Dans les collectifs, il est possible de proposer des services joints, comme un package traduction/révision, ou bien des traductions à plusieurs mains lors d’importants projets. Cela permet également de disposer d’un réseau très proche de professionnels spécialisés dans différents domaines et différentes langues, afin de pouvoir proposer les services les plus adéquats aux clients. Mais avant tout, le collectif permet de pouvoir discuter, tant professionnellement que personnellement, et de s’entraider. C’est autant une collaboration, qu’une confiance importante qui se forme parmi les membres d’un collectif.

AVANTAGES

• Échanges et communication
• Entraide et motivation
• Collaboration
• Services de traductions joints et harmonisation

INCONVÉNIENTS

• Obligations envers le collectif qui peuvent être contraignantes

La solitude et l’isolement sont bien loin d’être indissociables du statut d’indépendant, il suffit d’avoir les bonnes clés en main. J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles. Il ne s’agit que d’une liste exhaustive des maintes solutions permettant de mieux vivre la situation d’indépendant, si vous souhaitez apporter d’autres conseils, n’hésitez pas à les mentionner dans les commentaires.

Un grand merci aux traducteurs et traductrices qui ont accepté de répondre à mes questions : Dorine Parmentier, Baptiste Labey, Clément Brulé et Antoine Deruy. Un grand merci également aux membres de La Linguistiquerie, de Dream Team Translations et de la délégation Nord de la SFT qui ont participé à la journée mondiale de la traduction 2021 de Lille et ont inspiré la rédaction de ce billet de blog.

Bibliographie

Anonyme. « Coworking pour traducteurs indépendants : pour et contre. ». BeTranslated, 29 septembre 2020, https://www.betranslated.fr/bt/coworking-independants-pour-contre/.

Bonningue, Sarah. « Keep Calm : la santé mentale des traducteurs ». MasterTSM@Lille, 14 juin 2020, https://mastertsmlille.wordpress.com/2020/06/14/keep-calm-la-sante-mentale-des-traducteurs/.

Judéaux, Alice. « Traducteur, êtes-vous fait pour travailler dans un espace de coworking ? » Tradonline, 10 avril 2018, https://www.tradonline.fr/blog/traducteur-etes-vous-fait-pour-travailler-dans-un-espace-de-coworking/.

Lederlin, Fanny. « Télétravail : un travail à distance du monde ». Etudes, vol. Novembre, nᵒ 11, octobre 2020, p. 35‑45.

Tocaben, Chloé. « Les espaces de coworking ». Tradixit, 30 novembre 2020, https://www.tradixit.com/post/les-espaces-de-co-working.

Une réflexion sur “Traducteur indépendant : 5 conseils pour vaincre la solitude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s